Marque Blanche ou Marque Grise : pourquoi adopter le concept

Dans “l’océan rouge” des entreprises ou chacun souhaite se différencier, se distinguer et rester compétitif, la “marque blanche” peut être une solution non négligeable et très stratégique. La marque blanche est un procédé commercial par lequel une entreprise propose un produit, un service ou un outil, assuré par un tiers, sans citer la marque de ce-dernier. Il s’agit donc d’un cas de sous-traitance, sans faire apparaître le nom du fournisseur. Cette technique commerciale est de plus en plus répandue et touche de nombreux secteurs, notamment la grande distribution, l’assurance, et bien évidemment, l’informatique.

La grande distribution est connue pour avoir recours à cette technique. Ainsi, le même produit fabriqué dans la même usine peut être vendu sous la marque de plusieurs enseignes de supermarchés. L’informatique est bien évidement le secteur ou la marque blanche est très exploitée car la technologie est propice à ce type de procédés. Un site vitrine peut totalement sous-traiter la fabrication et la livraison de ses produits, sans que l’internaute ne s’en rende compte. N’importe quelle entreprise appartenant à n’importe quel secteur peut très bien sous-traiter l’envoi de son e-mailing via une plateforme en ligne. Un site marchand peut compléter l’offre de ses produits par l’ajout d’un fournisseur complémentaire, le tout étant commercialisé sur le même site.

Comme vu précédemment, on utilise le terme de “marque blanche” quand le fournisseur n’est pas connu du public. Néanmoins, certaines entreprises font apparaître le nom du prestataire de service, tout en gardant l’identité de la marque utilisatrice (charte graphique, territoire d’expression, design etc.). On parle alors de la “marque grise”. Les moyens de faire apparaître le nom du fournisseur varient d’une enseigne à l’autre, mais généralement la marque utilisatrice est mise en avant (comme étant celle qui commercialise le service), suivie par une mention “by [Nom Fournisseur]” ou “powered by [Nom Fournisseur]”.

5 raisons d’adopter la stratégie Marque Blanche ou Marque Grise

1. Faire des économies

Proposer un service en marque blanche ou en marque grise est d’abord une solution économique. En effet, l’entreprise n’a pas besoin d’investir ou d’avoir des charges supplémentaires (comme le développement web, par exemple), car le service est déjà créé, finalisé et prêt à être exploité. C’est donc un service en plus, à moindre coût. Chaque situation est différente et les parties prenantes négocient entre elles la répartition des gains. La mise à disposition de la marque blanche/grise peut aussi être gratuite. La répartition des avantages financiers est définie au préalable par les parties prenantes (pourcentage sur le CA, rétrocommission, etc.).

2. Gagner du temps

Un service en marque blanche permet de gagner du temps : la marque blanche ne remplace pas un salarié, mais peut lui économiser le temps passé sur un projet. Le prestataire externe prend en charge tout le service proposé, notamment le pilotage et la gestion des projets. Il n’y a plus besoin de passer du temps à chercher des experts dans un domaine : le service est accessible et disponible instantanément.

3. Offrir un service de qualité

Les entreprises peuvent avoir recours à la marque blanche pour externaliser une partie de leur activité. Néanmoins, le service en marque blanche n’est pas toujours étroitement lié au cœur de métier de l’entreprise qui souhaite le mettre en place (même si bien sûr il y a toujours un rapport logique avec l’activité de l’entreprise ou à son environnement). Effectivement, la marque blanche permet de fournir un service assuré par des spécialistes dans un domaine précis, ayant un niveau d’expertise établi et un savoir faire unique. C’est donc la solution pour répondre à certains besoins de l’entreprise, qu’elle ne peut / veut pas assurer elle-même.

4. Accroître la satisfaction client et fidéliser

Proposer un service en marque blanche – c’est donner plus de choix au client. De plus, étant donné que le service est assuré par des experts, le risque de ne pas satisfaire le client diminue. Même si quelques problèmes apparaissent, l’entreprise n’a pas besoin de s’en charger, car le contrôle s’effectue par l’organisme sous-traité (ce que l’on peut appeler “solution clé en main”).

5. Booster la notoriété de l’entreprise

La marque blanche permet de proposer un service sous le nom de l’entreprise. Cela permet d’augmenter sa visibilité et faire en sorte que le client associe le nouveau service à la marque voulue. En termes de SEO, la marque blanche permet de rassembler du contenu supplémentaire sur le site de l’entreprise, indexé par les moteurs de recherche, donc un meilleur référencement. Le partenariat en marque grise, quant à lui, peut s’avérer une solution gagnant/gagnant pour les deux parties, la marque utilisatrice et la marque fournisseur, car les deux promeuvent leurs noms en même temps.

Quelques exemples de Marque Grise

Exemple de service de livraison (Deliv) intégré à un site marchand, commercialisé en marque grise

 

Exemple de service de crowdfunding intégré (Raizers) pour un site d’école de commerce, en marque grise

Découvrir la solution Eazylang en Marque Grise

Eazylang développe son offre et propose désormais une solution en marque grise pour ses clients BtoB. Pour découvrir l’offre et comprendre ses fonctionnalités, rendez-vous sur le site Eazylang.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :