La traduction dans l’univers Star Wars

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine… la saga Star Wars débutait sur les grands écrans. Depuis ce jour, elle fait partie intégrante de la « pop-culture », en nourrissant et inspirant beaucoup les esprits créatifs. Et les traducteurs ne font pas exception à la règle ! Avec la sortie de l’épisode VIII dans les salles obscures le 13 décembre, nous vous proposons de revenir sur l’important rôle de la traduction dans Star Wars !

Quand un titre fait trembler les fans de Star Wars

La saga Star Wars a bercé et nourri l’imaginaire de plusieurs générations de fans. La plupart d’entre eux ont grandi avec la trilogie originelle, ayant ensuite évolué en une hexalogie dans le début des années 2000. C’est dire si les attentes étaient grandes lorsqu’un septième épisode fut annoncé ! Star wars : The Force Awakens, sorti en 2015, relança l’engouement pour ce mythique space opera.
Mais déjà à cette époque, le titre du film laissait beaucoup présager de la direction prise par le réalisateur J.J. Abrams pour le scénario de cette nouvelle trilogie. La traduction presque littérale du titre en français ne laissait pas non plus de liberté à l’interprétation, a fortiori pour le début d’une nouvelle histoire.

star-wars-the-last-jedi-red-character-posters-without-text-uncropped

Le 23 janvier dernier, le titre de l’épisode VIII fut annoncé. « Star Wars, The last Jedi » réussit comme on pouvait s’y attendre à enfiévrer les fans dans un grand débat d’interprétations. Mais les choses devinrent bien plus intéressantes lorsque la traduction officielle de ce titre en français fut annoncée le 17 février dernier.
« Star Wars, Les derniers Jedi » enflamma l’internet francophone de plus belle, en ayant simplement joué sur l’invariabilité de l’adjectif anglais « last » et le nom propre « Jedi » (qui ne s’accorde donc pas). Car selon que l’on suive une interprétation ou une autre (N’en restera-t-il qu’un ou plusieurs ?), l’histoire prendrait une teinte totalement différente.

L’importance et la signification des noms dans Star Wars

L’importance que les architectes (comprendre : scénaristes) de l’univers Star Wars attachent aux noms n’est en effet pas anodine. Malheureusement, et cela est certainement dû à une communication perfectible avec les traducteurs, les responsables de la localisation française des épisodes ne l’ont pas toujours bien retranscrite.

Pour exemple, saviez-vous qu’il y avait déjà des indices précieux sur le rôle des personnages originels dans leur nom ? Darth Vader est formé du nom néerlandais Vader qui signifie tout simplement « Père » ! De même, Han Solo porte ce nom car il s’agit d’un loup solitaire (un « loner » qui fait tout en solo), et Yoda est un nom inspiré des mots sanskrit (Yoddha : « guerrier ») / hébreu (Yodea : « celui qui sait ») / et grec ancien (οἶδα : « je sais »).

Il est donc compréhensible que certains fans francophones furent déçus de voir, ou plutôt d’entendre parler d’un certain Dark Vador, et de Yan Solo. Ou même de lire Luc Courleciel (Luke Skywalker en version originale) dans la diffusion du premier générique de fin de La Guerre des Étoiles en 1977. D’autant plus que les personnages utilisaient les noms originaux dans leurs dialogues, à l’exception de Chewbacca (ou Chewie), rebaptisé Chicktaba en français (Chico pour les intimes, c.-à-d. « Yan« ).

Générique-La-Guerre-des-Etoiles-1977

Il est bien connu que la France est un des pays européens les moins bons en anglais, mais tout de même ! Fort heureusement, ces traductions discutables ont ensuite été effacées des épisodes parus après « la Guerre des Étoiles » (renommé « Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir » au début des années 2000).

Ce que l’on sait sur Star Wars : The Last Jedi 

Rian Johnson, qui est le réalisateur de l’épisode VIII, a eu l’occasion de préciser l’interprétation à suivre pour le titre du film. Pour lui, contrairement à ce que la traduction française laissait entendre, « The Last Jedi » est à comprendre au singulier.
On pourrait d’ailleurs peut-être appuyer cette précision par la dernière réplique de Luke dans le dernier trailer du film, « It’s time for the Jedi to end ».

Que peut-on ensuite attendre de cet épisode ?
La parenté de Rey est la grande question qui n’a pas encore trouvé de réponse, même si l’actrice Daisy Ridley était surprise que le public n’ait pas saisi. Star Wars : The force Awakens ayant pour elle donné des indications claires. L’interprète de Rey (qui veut d’ailleurs dire « Roi » en espagnol, peut-être un indice) a par la suite assuré que cette grande interrogation des fans trouverait une réponse dans The Last Jedi.

En attendant, les théories sur les origines de Rey vont bon train sur le web. La plupart étant bien étayées, en voici une qui a retenu mon attention de fan (dont je vous déconseille le visionnage si vous voulez voir l’épisode VIII sans être influencé 😉.

Et maintenant à vous la parole !
Verrez-vous
 Star Wars : The last Jedi en VO ?
Partagez avec nous votre avis (sans spoilers, nous vous faisons confiance)

Besoin de traduire votre code Sith ? Ou tout simplement besoin de faire appel à un traducteur professionnel compétent pour vos textes techniques ?
Trouvez votre traducteur professionnel sur Eazylang.com.

4 Responses to “La traduction dans l’univers Star Wars

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :