Choisir un traducteur professionnel

Faire appel à un professionnel de la traduction peut parfois paraître difficile. En tant que donneur d’ordre, c’est en étant bien informé que vous pourrez sélectionner le traducteur professionnel idéal pour votre projet. Voici l’essentiel de ce qu’il faut savoir ;

Qu’est-ce qu’un traducteur professionnel ?

La traduction est un métier qui relève d’un véritable savoir-faire ayant évolué au travers des époques depuis le début de notre ère. Un traducteur professionnel est à la fois un auteur qui maîtrise l’écriture dans un couple de langues, et un linguiste formé aux techniques de traduction.
Ce professionnel de la traduction est le plus souvent spécialisé dans un domaine d’activité (traduction médicale, traduction juridique, etc.) pour lequel il a été formé, ou dans lequel il a exercé. Le traducteur professionnel est conscient qu’il est responsable de la transmission d’un message, et qu’il doit donc adapter la langue qu’il emploie pour le lectorat de la langue cible (celle du texte traduit).

Traduire un texte c’est faire passer un texte d’une langue à une autre, mais avec la plus faible déperdition de sens. Choisir de travailler avec un traducteur professionnel vous permet d’assurer que vos textes traduits seront bien efficaces pour porter votre message dans la langue d’arrivée.

Choisir un prestataire légalement reconnu

Faire appel à un professionnel non enregistré légalement (que ce soit un traducteur freelance ou une agence de traduction) peut être dangereux. Il existe en droit français une infraction sanctionnant le travail dissimulé, pour laquelle le bénéficiaire peut également être redevable d’une indemnité en cas de litige. Pour éviter de rentrer dans le champ d’application de cette infraction, assurez-vous que le statut juridique de votre prestataire de traduction professionnelle lui permet d’émettre des notes d’honoraires et des factures légales. Pour vous aider à vérifier ce statut, sachez que leur comptabilité peut tout à fait être sous-traitée, notamment grâce au portage salarial et aux coopératives d’activités.

Un traducteur professionnel spécialisé

La plupart des traducteurs professionnels ont un domaine particulier d’expertise dans lequel ils se spécialisent. Selon les domaines, les travaux de traduction revêtent bien souvent des formats similaires, et utilisent des terminologies spécifiques pointues. Il est donc préférable de faire appel à un linguiste spécialisé dans le domaine de votre traduction.

Pour autant, il n’est pas toujours évident d’évaluer a priori le niveau d’expertise de votre traducteur. C’est pour cela que nous vous encourageons à communiquer avec lui le plus tôt possible, pour vous faire une idée de sa maîtrise du sujet. Si le traducteur vous paraît mal renseigné sur votre domaine, passez votre chemin ! Il serait délicat d’inclure des écarts de sens ou imprécisions dans vos traductions techniques.

Plus un traducteur travaillera avec vous, plus il apprendra à vous connaître, et à respecter votre philosophie et vos exigences. Par ailleurs, si vous souhaitez permettre au traducteur de fournir une traduction encore plus fine, une excellente pratique est de constituer un glossaire. En incluant le vocabulaire de votre entreprise, et en préparant une version de ce glossaire dans les autres langues qui vous intéressent, vous favoriserez une traduction de qualité.

La révision, pour une traduction soignée

La révision de votre traduction est une étape que nous vous conseillons, alors justement qu’elle est souvent négligée. Utile pour maintenir une cohérence dans la forme de votre texte, cette étape devra suivre l’édition de la traduction (qui se concentrera quant à elle sur le fond du texte).

Idéalement donc, faire réviser votre traduction devrait être systématique. En effet, tout ajout fait à votre texte en dernière minute (notamment les titrages, ou  la substitution de mots) risque de fragiliser votre traduction.

La traduction vers la langue maternelle

Il est rassurant de faire appel à un traducteur dont la langue maternelle est la même que la langue cible de votre texte. Au-delà de la simple compréhension et maîtrise de la langue, ce détail vous évitera toute incompréhension due à une approximation. Vous avez très certainement déjà lu un texte mal traduit qui restait intelligible, mais vous laissait une impression de travail bâclé (voire de traduction automatisée 😉 ).

Votre traducteur est votre partenaire

Pour travailler efficacement avec votre traducteur professionnel, soyez clair sur vos intentions quant au projet de traduction. Précisez la finalité du texte, et donnez des indications sur le lectorat ciblé si vous avez des précisions à apporter.

Ces éléments sont précieux pour l’auteur qu’est avant tout votre traducteur, puisqu’il ne s’agit pas de traduire mot à mot, mais plutôt de manier les mots dans une autre langue pour préserver le sens du texte. Un traducteur qui vous pose des questions sur votre texte est un professionnel expérimenté en qui vous pouvez avoir confiance. 🙂

Quant à vous en tant que donneur d’ordre, assurez-vous de fournir à votre traducteur un texte source exempt de toute ambiguïté, prêt à être traduit. Vous éviterez de prendre le risque d’une traduction de mauvaise de qualité, dans le cas où votre traducteur ne vous poserait pas de questions.

Nous espérons que ces quelques conseils vous éclaireront dans le choix de votre prestataire de traduction professionnelle. Et grâce à notre système de suggestion algorithmique des meilleurs profils de traducteurs pour votre texte à traduire, vous mettrez toutes vos chances de côté pour trouver le professionnel le plus adéquat.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :