Le rôle des Glossaires dans la Traduction professionnelle

Les traducteurs professionnels sont très souvent amenés à traduire des textes portant sur des sujets très spécifiques ou techniques. Ces textes sources vont faire appel à une terminologie particulière, ce qui rend l’usage d’un glossaire particulièrement efficace pour obtenir une traduction cohérente et agréable à lire ;

Glossaire vous dites ?

Avant d’aller plus loin, définissons ce qu’est exactement un glossaire. Aussi appelé lexique, le glossaire est en soi une collection de termes avec leur signification. Les glossaires sont en général des compilations spécialisées de termes autour d’un même sujet, texte, ou langage spécifique. C’est une forme de dictionnaire court et plus précis, qui est organisé par ordre alphabétique.

open book on a table

Dans la pratique de la traduction professionnelle, les bons glossaires contiennent généralement des indications terminologiques clés dans la langue source (celle du texte à traduire), mais également les traductions acceptées pour chaque terme dans la ou les langues cibles (celle du texte traduit).

L’utilité du glossaire pour vos traductions

Utiliser un glossaire dans le processus de traduction va tout d’abord permettre à votre traducteur de rester cohérent dans la terminologie employée. Ce premier point vous assure une certaine uniformité de style, qui rendra le texte traduit plus facile à lire.

C’est par ailleurs un moyen pour vous de réaliser des économies en tant que client ; le glossaire cristallise la cohérence du texte, et permet en cela de faciliter le travail d’une équipe de traducteurs sur votre projet. Ce sera par exemple le cas lorsque vous souhaiterez qu’il y ait une édition puis révision de votre traduction. Retravailler le document a posteriori sans passer par cette étape, qui n’est malheureusement parfois pas prise en compte, risquerait pourtant de vous coûter bien plus cher.

close up page open book

Pour garantir l’efficience de votre glossaire d’entreprise, il devra être mis à jour régulièrement. Idéalement, tous les 6 à 12 mois en éliminant la terminologie devenue obsolète, et en rajoutant celle qui correspond à l’image actuelle de votre entreprise.

Sur la plateforme Eazylang, il vous est possible d’importer vos propres bases terminologiques (au format .tbx), pour donner à votre traducteur un outil précieux pour garantir la qualité de votre traduction finale 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :