Comment optimiser votre budget traduction ?

Dès que votre société commence à étendre ses horizons à de nouveaux marchés, votre besoin en traduction professionnelle s’accroît naturellement. Mais devant le coût que peut représenter cette dépense, il est utile de savoir aménager votre budget traduction. Voici quelques conseils pour vous aider à investir sereinement dans votre adaptation plurilingue ;

Bien choisir les langues de votre entreprise

Malheureusement, simplement traduire vos supports d’entreprise (site internet, supports print, etc.) en anglais ne suffit pas. Pour réellement toucher une audience, le mieux est encore de lui parler… dans sa propre langue !

C’est d’ailleurs l’une des raisons fondant l’utilité des techniques de Web Analytics modernes (comme le service gratuit Google Analytics). En analysant les utilisateurs de votre site internet, et en récupérant certaines données sur leur localisation, vous serez en mesure de comprendre quels seront vos meilleurs choix de traduction.

Forger un guide terminologique d’entreprise

Préparer un guide terminologique propre à votre entreprise est une manière d’affirmer votre identité et votre culture, par le choix de mots et d’expressions qui vous définissent.

Mais surtout, c’est un outil de travail particulièrement précieux pour les traducteurs professionnels qui seront amenés à travailler pour vous. Cette base terminologique, associée à des mémoires de traduction fournies (acquises par une collaboration continue avec votre partenaire professionnel de traduction), vous assurera d’exprimer d’une seule et même voix votre message d’entreprise. Vous ferez par ailleurs des économies en limitant le nombre de retours avec votre traducteur.

Définir des délais réalistes

Un traducteur professionnel (ou une agence de traduction) recevant une commande urgente d’un client pressé va nécessairement devoir faire des compromis.

Une bonne traduction demande un minimum d’attention, et de temps. Un délai trop serré ne laissant par ailleurs pas de temps pour les étapes d’édition et de révision de la traduction. Bien trop souvent un délai irréaliste sera une double sanction pour vous en tant que client, tant par le prix plus élevé que vous devrez assumer, que par la qualité amoindrie de la traduction.

Faire l’économie des mots pour la clarté du sens

Comme le disait Nicolas Boileau-Despréaux :
« Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement —Et les mots pour le dire arrivent aisément. »

Avant d’envoyer votre texte à votre traducteur, assurez-vous de le relire, d’en corriger les défauts de fond frappants, et surtout de l’adapter à l’image actuelle de votre entreprise.

Faire l’effort d’ouvrir votre communication à de nouvelles audiences est l’occasion idéale pour affiner et préciser votre message. Il serait en effet dommage de ralentir votre traducteur en modifiant le texte au mauvais moment. C’est pourquoi il est important que vous confirmiez votre texte en amont du lancement de votre traduction.

Tirer parti des mémoires de traduction

Les mémoires de traduction vont vous permettre d’améliorer la cohérence de vos traductions successives, tout en réduisant leur coût. Mais ceci implique de travailler avec un traducteur professionnel qui sera à même d’entretenir et mettre à jour vos traductions avec les retours et retouches que vous discuterez ensemble. C’est l’une des raisons pour lesquelles la recherche d’un véritable partenaire de traduction sera particulièrement intéressante pour vous.

Sur Eazylang, vous choisissez vous même votre traducteur professionnel. Notre système basé sur des algorithmes sémantiques vous suggère une liste de traducteurs compétents pour votre projet de traduction. Chaque profil proposé comporte toutes les informations qu’il vous faut pour faire le choix de la compétence, au prix qui correspond à votre budget. Et si travailler avec un traducteur en particulier vous a plu, les mémoires de traduction vous permettront de réaliser des économies intéressantes sur le long terme 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :